L’imperméabilité Gore-Tex® ou OutDry™

L’imperméabilité Gore-Tex® ou OutDry™


Technologie OutDry™ Extreme

OutDry® est un procédé de construction breveté qui rend les gants, les sacs à dos et les chaussures entièrement imperméables et respirants, sans laisser de coutures ni de trous, car les couches de tissu sont thermosoudées. Ce n’est donc pas un tissu en soi, mais un processus contraignant qui permet aux tissus d’obtenir une résistance maximale à l’eau.


Sans espaces entre la membrane imperméable et le tissu en dessous, l’eau ne peut pas être piégée entre ces couches. De ce fait, il n’y a aucune chance que de l’eau fuie à travers le tissu après de longues expositions à la pluie. Une caractéristique très importante est que la respirabilité n’est pas affectée.

Les tissus OutDry sont très intéressants car ils ne nécessitent pas l’utilisation de revêtements DWR(1).

Technologie Gore-Tex®

Le Gore-Tex® est un tissu spécial en ePTFE (polytétrafluoroéthylène étiré, aussi connu sous la marque Téflon), un matériau extrêmement durable, microporeux et au taux d’adsorption d’eau très faible. La marque elle-même a breveté ce matériau et l’a développé pour devenir ce que l’on appelle maintenant le tissu Gore-Tex.

Le Gore-Tex n’est pas un tissu comme les autres, et pas seulement parce qu’il est fabriqué en ePTFE. Le Gore-Tex présente trois aspects importants: la technologie des membranes, des stratifiés et des tissus.


Le Gore-Tex est une membrane car il est composé de près de 1,5 milliards de pores par cm2, ce qui lui permet de rester respirant et d’évacuer l’humidité du corps.

C’est un stratifié dû à la liaison entre les doublures extérieure et intérieure, créant ainsi une seule couche où les trois éléments ne font qu’un.

Enfin, il s’agit d’une technologie de tissu, car elle répond à des exigences différentes selon les produits en utilisant ses qualités imperméables et hautement respirantes.

Comparaison: OutDry vs Gore-Tex

Il est donc temps de regarder comment leurs qualités se comparent et, finalement, laquelle est la meilleure.

L’étanchéité

On dit que Gore-Tex et OutDry Extreme sont parfaitement étanches, mais est-ce que les chiffres concordent?

Les tissus résistant à une colonne d’eau égale ou supérieure à 10 000 mm de hauteur sont considérés comme totalement imperméables. Mais tous les tissus imperméables ne résistent pas tous à la même pression.
À titre de comparaison, la pluie c’est entre 1 300 et 2 000 mm d’eau (selon l’inclinaison de l’eau et si vous êtes en Bretagne ou en Provence). En considérant la pression rajoutée sur vos vêtements, éventuellement un sac pour les randonneurs, une étanchéité est considérée comme totale autour de 10 000 mm .

OutDry Extreme aurait une cote d’environ 20 000 mm, ce qui signifie en effet qu’il est parfaitement étanche.

Gore-Tex a une côte de 28 000 mm ce qui le rend beaucoup plus capable que OutDry Extreme de résister aux fortes pluies.

Cependant, c’est là que l’utilisation des revêtements DWR entre en jeu.

Construction et performance météorologique

OutDry Extreme est un tissu à deux couches, liées par la chaleur. Parce qu’il ne laisse aucun espace entre les deux et que la membrane supérieure est totalement imperméable, les traitements DWR ne sont pas nécessaires pour protéger contre la pluie.

Gore-Tex, toutefois, s’appuie sur les traitements DWR pour minimiser le contact avec l’eau, ce qui contribue à renforcer l’étanchéité du tissu.

Si nous ne devons étudier que les colonnes d’eau, alors Gore-Tex a l’avantage, mais quand il s’agit de comparer la résistance à l’eau, OutDry Extreme l’emporte. Pourquoi donc ?

Les revêtements DWR ont tendance à se dégrader, ce qui rend la veste non seulement plus vulnérable par mauvais temps, mais également sujette à la surchauffe, en raison du colmatage des pores de l’eau.

C’est pourquoi DWR nécessite un entretien régulier pour que le tissu conserve sa capacité de protection contre les intempéries.

Les traitements DWR ont également un impact sur l’environnement, ainsi que sur le corps humain à cause des PFC. C’est pourquoi les grandes marques de vêtements de sport font de leur mieux pour utiliser des produits sans PFC dans l’imperméabilisation de leurs produits.

Respirabilité

L’une des qualités les plus importantes d’un vêtement de sport, la respirabilité doit être prise en compte afin d’éviter une surchauffe et une transpiration excessive.

À cet égard, OutDry Extreme fournit un niveau de respirabilité adéquat, en particulier en considérant qu’il s’agit d’un tissu totalement imperméable. Mais, comparé au Gore-Tex, OutDry Extreme est plus sujet à la surchauffe et tend également à être un peu plus lourd.

Cependant, gardez à l’esprit que la conception du tissu est également importante, car Columbia a tenté d’atténuer la tendance à la surchauffe de OutDry Extreme en ajoutant des zips de fosse sur certaines conceptions, ce qui vous permet de rester au frais lorsque vous êtes à l’extérieur.

Quel est le meilleur?

C’est une question d’attentes et d’exigences. Les deux tissus ont des qualités similaires, mais Gore-Tex a clairement l’avantage sur la respirabilité et la résistance aux intempéries.

En ce qui concerne l’usure à long terme, il s’en tire également très bien car le matériau est très résistant. Cependant, un entretien régulier est nécessaire pour maintenir la respirabilité et la qualité des performances.

Ce problème ne concerne pas OutDry Extreme, car il s’agit d’un tissu entièrement imperméable et le restera aussi longtemps que vous l’utiliserez. Il est également beaucoup plus écologique, donc ce serait la meilleure option à cet égard.

(1) Le revêtement DWR (pour Durable Water Repellent, déperlance longue durée) désigne le polymère hydrofuge qui est étendu sur la couche externe pendant la fabrication pour rendre le tissu imperméable. Un peu comme un verni qui protège le bois, La pluie (ou tout autre liquide) est ainsi maintenue en surface où elle «perle» en gouttelettes.


Chaussures de Randonnée OUTDRYTM

Chaussures de Randonnée Gore-Tex®

2 commentaires sur “L’imperméabilité Gore-Tex® ou OutDry™

  1. Je suis très sceptique sur votre article. Toutes les chaussures que j’ai achetées avec la technique GORE TEX ont pris l’eau et cela dès la première sortie. En clair j’ai toujours eu les pieds trempés avec cette technologie.
    Par contre cela permet d’acheter plus cher des chaussures qui ne sont pas meilleures que les autres.

    1. Dans la première partie de l’article je me suis basé sur les données des deux concepteurs qui forcément vantent les qualités de leurs produits.
      Je voulais comprendre comment fonctionnait l’imperméabilité de ces deux technologies pour voir s’il y avait des différences fondamentales et laquelle est la plus adaptée à sa pratique.
      Enfin ce que je n’ai peut-être pas assez détaillé dans la dernière partie se sont les limites de ces technologies et leur vieillissement (notamment la nécessité d’entretien du Gore Tex). Certains préfèreront peut-être de bonnes sur-chaussures plastiques.
      Il manque sans doute le retour d’expériences et les commentaires sont là pour ça et je vous remercie d’avoir pris le temps d’apporter votre avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *